Délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération

PROJET ERASMUS+ MAX

14 / 11 / 2017
JPEG - 2.3 Mo

Les 7 et 8 novembre derniers s’est tenu au lycée Marx Dormoy de Champigny-sur-Marne le séminaire de préparation au départ de 28 cadres académiques, personnels de direction et inspecteurs notamment, dans le cadre du projet "Mobilités pour l’amélioration du climat scolaire" (MAX).

Soutenu et financé par le programme européen Erasmus+, le projet MAX est né de la convergence entre le besoin de formation des cadres de l’académie à l’ouverture européenne et internationale, les objectifs académiques ambitieux en matière de diminution du décrochage scolaire, ainsi qu’une demande des cadres en matière de renforcement des compétences sur l’amélioration du climat scolaire. Le projet sera port pendant deux ans par le GIP-FCIP et piloté et coordonné par la DAREIC, en coopération avec l’ensemble des acteurs de l’académie impliqués dans la problématique du climat scolaire et la formation des cadres, ainsi qu’une vingtaine d’établissements scolaires. Il prévoit 40 stages d’observation de 5 jours dédiés aux cadres académiques dans différents pays européens dans lesquels ils étudieront la problématique du climat scolaire. Il vise aussi à développer une réflexion sur des transférabilités dans l’académie de pratiques observées lors des mobilités.

Les enjeux et les principes de la mise en œuvre de cet ambitieux projet ont été introduits par Patricia Galeazzi, directrice académique des services de l’éducation nationale de Seine-et-Marne et coordinatrice du groupe académique sur le climat scolaire, Laurent Bertat, DAREIC, et Marie-Josée Côme, cheffe de la cellule FSE internationale. Benjamin Moignard, maître de conférences et chercheur au Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche sur les Transformations des pratiques Educatives et des pratiques Sociales (LIRTES) de l’UPEC a contextualisé et défini la notion de « climat scolaire », proposant un état des lieux de la question en France, puis une approche par pays du projet. Des outils de diagnostic du climat scolaire ont été présentés par Catherine Ferrier, correspondante académique de la Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation, qui a aussi recueilli les retours d’expériences de chefs d’établissements adjoints membres du consortium.

La formation a également été l’occasion d’ une présentation des spécificités organisationnelles de ce projet Erasmus+ par Laurent. Bertat et Laure Morel, adjointe au DAREIC et coordinatrice du projet MAX, ainsi qu’une initiation à eTwinning par Isabelle Dufrêne, directrice de l’école élémentaire Les Marronniers à Meaux et ambassadrice de la plateforme collaborative. Pour finir, une séance de réalisation de vidéos sur smartphone menée par la vidéaste Coline Benoist.

Ce séminaire très riche a permis fédérer le groupe autour d’un projet stimulant et prometteur. Les mobilités approchent !